Vivre avec le TDAH chez l’adulte

Il y a de nombreux défis auxquels une personne doit faire face en vivant avec le TDAH. Accepter le diagnostic lui-même est un bon début et peut être une pierre d’achoppement initiale pour beaucoup. Certains adultes ont du mal à faire face au fait qu’ils ont le TDAH et considèrent le trouble comme quelque chose de terriblement indésirable. D’autres sont soulagés d’avoir une étiquette et une explication des divers comportements et symptômes désagréables qu’ils éprouvent. Parfois, les conjoints ou les membres de la famille proche ont de la difficulté à accepter le diagnostic de TDAH. Ils voudront peut-être l’éviter, bien que la plupart finissent par se rendre compte que ce comportement ne résout aucun des problèmes. D’autres pourraient se sentir soulagés d’avoir une explication du comportement difficile de leur membre de la famille.

Il est extrêmement important de se rappeler que le TDAH n’élimine pas la responsabilité personnelle d’un individu pour son comportement. Chaque individu doit faire face à ses propres limites ou faire un effort pour les changer. Avoir un diagnostic pour décrire un groupe de symptômes peut aider, mais l’étiquette elle-même ne fait rien pour résoudre les problèmes. S’améliorer nécessite un effort actif et continu.

Les mesures spécifiques qu’une personne peut prendre pour aider à gérer sa vie à la lumière du nouveau diagnostic comprennent:

  • Apprendre des techniques pour contrôler le comportement impulsif
  • Minimiser les distractions lorsque vous essayez de vous concentrer
  • Trouver des débouchés constructifs (par exemple, planifier des exercices physiques réguliers) pour l’énergie nerveuse et les sentiments d’agitation
  • Maintenir un sens de l’humour pour éviter de se décourager ou de devenir de plus en plus déprimé
  • Éviter, réduire ou éliminer complètement la consommation d’alcool ou de drogues. Cela peut créer un état mental plus propice à l’apprentissage et au changement.
  • S’engager à respecter les recommandations de traitement (médicaments et psychothérapie), à terminer les tâches et à améliorer l’organisation
  • Enrôler un ami ou un membre de la famille pour l’aider à terminer les tâches, se souvenir des détails importants et des engagements. Cette personne peut également fournir des commentaires qui peuvent l’aider à gérer les nouvelles demandes et les changements dans sa vie.
  • Demander de l’aide, en cas de besoin
  • Apprécier le soutien apporté par la famille et les amis

Les conséquences d’un TDAH non traité ou non reconnu

Le TDAH peut avoir un impact sérieux et durable sur la vie d’une personne. En tant que trouble pour lequel il n’y a pas de remède absolu, les symptômes du TDAH ne disparaîtront jamais complètement pour la plupart des gens. Apprendre à gérer efficacement ces symptômes peut fournir une clé importante pour se sentir bien dans la vie.

Le TDAH non traité peut sévir tout au long de la vie d’une personne, entraînant des conséquences négatives dans tous les domaines de la vie. Comme nous l’avons mentionné précédemment, les adultes atteints d’un TDAH non traité sont plus susceptibles de développer un trouble lié à la consommation de substances lorsqu’ils utilisent des drogues légales et illégales pour contrôler leurs symptômes. Dans la même veine, le TDAH non traité peut entraîner des comportements impulsifs qui peuvent amener les adultes à enfreindre la loi.

Le meilleur plan d’action pour tout adulte atteint de TDAH est de consulter un professionnel qualifié pour obtenir un diagnostic précis. Suivez de près les recommandations de traitement et travaillez à apporter des changements importants dans la vie et des améliorations comportementales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.