RIFF Magazine

Watsky, Sweet Relief, COVID-19, coronavirus

Le rappeur Watsky approche de la fin de son rap-a-thon de 33 heures pour collecter des fonds pour le soulagement du COVID-19 pour les artistes et l’industrie de la musique travailleurs.

Mise à jour le 8 mai à 14 heures Le rappeur et poète George Watsky, né à San Francisco, a semblé établir un record du monde Guinness pour le rap continu le plus long jeudi soir. Il a rappé pendant 33 heures, 33 minutes et 33 secondes. Le précédent record du plus long rap continu était de 25 heures et 56 minutes, établi en 2017 par Pablo Alvarez du groupe Good Bison. Watsky a passé cette marque tôt jeudi.

La cascade était également une collecte de fonds pour soutenir Sweet Relief, une organisation à but non lucratif qui fournit une aide financière aux musiciens de carrière et aux travailleurs de l’industrie de la musique qui ont du mal à joindre les deux bouts.

Le rap, un test d’endurance mentale et de dextérité, avait pour objectif de collecter 100 000 $ mais a atteint 145 509 $, qui seront répartis entre Sweet Relief, un fonds de secours aux fans et le groupe et l’équipe de Watsky, qui se préparaient pour une tournée nord-américaine de 39 dates qui a été annulée en mars suite aux commandes de abris sur place COVID-19.

Watsky lui-même a engagé 10 000 to au fan relief fund, portant le total à 155 509 $, ce qui permet aux fans de ne pas pouvoir obtenir de remboursement pour les billets de concert et les frais de voyage. Les incitations aux dons comprenaient des œuvres d’art originales, des vinyles épuisés et de nombreux cris rappés dans le dialogue freestyle qui s’est poursuivi encore et encore.

Watsky a réalisé cet exploit de s’isoler chez lui à Los Angeles, en portant un maillot des Giants de San Francisco, entouré de nombreuses tasses d’eau et de smoothies robustes. Il semblait parfois vaciller, et le contenu du rap n’était pas toujours de la variété « de haute qualité”, mais il continuait à alimenter pendant que les fans postaient des mots d’encouragement. Il ne s’est même pas arrêté alors qu’il allait se soulager. Pendant que la caméra restait concentrée sur son canapé, son micro le suivait jusqu’à la salle de bain.

L’événement a été diffusé en direct sur Facebook, YouTube, Twitch.

« Je suis tellement fatigué / J’ai expiré / Si tu me reniflais, je serais du lait gâté », a-t-il rappé autour de la marque des 32 heures.

Étirement à la maison, homeslice…@gwatsky https://t.co/EN2IQwqjLK

– Lin-Manuel Miranda (@Lin_Manuel) 8 mai 2020

Suivez l’éditeur Roman Gokhman à Twitter.com/RomiTheWriter .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.