Rampement Commando et Paralysie Cérébrale: Devriez-Vous Vous inquiéter?

Devriez-vous vous inquiéter si votre enfant atteint de paralysie cérébrale est en train de ramper?

Le crawling commando n’est pas vos mains et vos genoux rampants typiques. Comme le montre la vidéo ci-dessous, il se caractérise par l’utilisation des bras pour faire glisser le corps vers l’avant tandis que le ventre et les jambes restent au sol.

Bien qu’il soit relativement fréquent chez les nourrissons, le rampement commando pourrait être une source de préoccupation chez les personnes atteintes de paralysie cérébrale. Les parents d’enfants atteints de CP doivent être conscients de ce que l’exploration commando pourrait impliquer. Pour certains, ce n’est qu’une phase, mais pour d’autres, cela pourrait être un signe de déficience des membres inférieurs.

Cet article expliquera pourquoi les enfants atteints de paralysie cérébrale rampent et quand cela devient problématique.

Pourquoi les Enfants atteints de Paralysie Cérébrale Rampent-ils?

La paralysie cérébrale est un trouble moteur qui affecte le mouvement, l’équilibre et la coordination. Le rampement commando est le plus souvent observé chez les enfants atteints de diplégie spastique, un type de CP caractérisé par un tonus musculaire élevé dans les jambes. Cela peut provoquer des mouvements raides et rendre difficile le contrôle des fonctions des membres inférieurs par les enfants, ce qui entraîne des retards de développement.

Alternativement, le rampement commando peut ne pas être attribué à une faiblesse des jambes, mais plutôt à un manque de force centrale. Ramper est une activité qui engage tout le corps car elle nécessite une coordination bilatérale des bras et des jambes. Sans une force suffisante dans le noyau, les enfants peuvent avoir du mal à accomplir des tâches qui nécessitent une coordination et un équilibre bilatéraux.

Maintenant que vous comprenez comment la paralysie cérébrale peut provoquer un commando rampant, discutons de ses conséquences.

Conséquences d’un rampement Commando prolongé chez les enfants atteints de paralysie cérébrale

Même atteints de paralysie cérébrale, de nombreux enfants qui rampent en commando apprennent à se tenir debout et à marcher, ce qui peut ne pas toujours être une source de préoccupation.

L’exploration commando est problématique quand elle devient une habitude. La plupart des nourrissons apprennent à ramper entre 6 et 10 mois et en sortent de 18 mois. Un rampement commando prolongé entraîne la désuétude des jambes et du noyau.

Notre corps est extrêmement adaptatif et lorsque vous n’utilisez pas vos muscles, ils s’affaiblissent pour économiser de l’énergie. En fin de compte, l’affaiblissement des muscles des jambes et du noyau rendra plus difficile l’élimination progressive de l’exploration commando.

De plus, les complications associées à la paralysie cérébrale peuvent entraîner d’autres déficiences fonctionnelles. Par exemple, la plupart des personnes atteintes de paralysie cérébrale présentent une spasticité (contractions musculaires involontaires).

Une spasticité sévère peut restreindre considérablement la mobilité, causer de la douleur et freiner la croissance. Pour prévenir les complications du développement, une intervention précoce est essentielle.

Dans la section suivante, vous apprendrez ce que vous pouvez faire pour corriger le rampement commando de votre enfant.

Comment corriger le Crawling Commando chez les enfants atteints de paralysie cérébrale

bébé avec crawl commando cp

La gestion précoce favorisera les mouvements qui peuvent remplacer le crawling commando avant qu’il ne devienne une habitude .

Chaque individu subit les effets de la paralysie cérébrale différemment, une approche personnalisée de la prise en charge est donc essentielle.

Ci-dessous, nous discuterons de certaines interventions de gestion qui peuvent aider votre enfant à sortir du commando rampant

Consultez un physiothérapeute pédiatrique

Un physiothérapeute pédiatrique peut identifier les faiblesses tôt et fixer des objectifs réalistes d’amélioration.

Ils créeront un plan d’exercice personnalisé pour maximiser la mobilité de votre enfant. Les exercices peuvent aider:

  • Étirer les muscles spastiques pour maintenir une amplitude de mouvement complète
  • Renforcer les muscles sous-utilisés pour contrer les muscles spastiques
  • Stimuler de manière répétitive les muscles spastiques pour réduire leur hyperexcitabilité

Porter des orthèses

Le corps de votre enfant est en croissance constante et la spasticité non gérée peut avoir un impact négatif sur son développement.

Le port d’orthèses telles que des orthèses ou des attelles favorise l’alignement musculo-squelettique normal, étire doucement les muscles spastiques et combat le resserrement musculaire progressif.

Concentrez-vous sur les répétitions

Bien que les lésions cérébrales dues à la paralysie cérébrale ne puissent pas être inversées, des améliorations fonctionnelles sont possibles. La neuroplasticité est la capacité du cerveau à se recâbler et le moyen le plus efficace de le promouvoir est le mouvement répétitif.

Chaque mouvement que votre enfant effectue déclenche un ensemble unique de voies neuronales dans son cerveau. Une stimulation constante aide le cerveau à percevoir une demande pour ce mouvement et favorise le recâblage.

En fin de compte, vous voulez encourager votre enfant à bouger ses jambes autant que possible, souvent par des activités de jeu créatives

Devriez-Vous vous inquiéter du Rampement Commando?

Si votre enfant vient de commencer à ramper en commando, soyez d’abord vigilant. De nombreux enfants atteints de paralysie cérébrale rampent sans jamais passer sur leurs mains et leurs genoux. Au lieu de cela, ils commenceront simplement à se tenir debout ou à marcher.

Cependant, si votre enfant continue de ramper au-delà de l’âge de 18 mois, vous devriez consulter son pédiatre.

J’espère que cet article vous a aidé à mieux comprendre comment la paralysie cérébrale peut affecter l’exploration commando.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.