injection d’insuline asparte (d’origine ADNr)

Injection d’insuline asparte (d’origine ADNr)
NovoLog

Classification pharmacologique: analogue de l’insuline humaine
Classification thérapeutique: antidiabétique
Catégorie de risque de grossesse C

Formes disponibles
Disponibles uniquement sur ordonnance
Flacon de 10 ml pour injection: 100 unités d’insuline asparte par ml (U-100)
Cartouches de stylo de 3 ml:

Indications et dosages
Contrôle de l’hyperglycémie chez les patients diabétiques. Adultes: Individualiser la posologie en fonction des besoins du patient. Les besoins quotidiens typiques en insuline sont de 0,5 à 1 unité/ kg par jour, répartis dans un schéma thérapeutique lié aux repas. Environ 50% à 70% de cette dose peuvent être administrés avec NovoLog et le reste par une insuline à action intermédiaire ou à action prolongée. Administrer dans les 5 à 10 minutes suivant le début du repas par injection de C.S. dans la paroi abdominale, la cuisse ou le haut du bras.

Pharmacodynamique
Action antidiabétique: On pense qu’elle se lie aux récepteurs de l’insuline sur les cellules musculaires et adipeuses pour abaisser la glycémie et en facilitant l’absorption cellulaire du glucose et en inhibant la production de glucose par le foie.

Pharmacocinétique
Absorption: NovoLog est aussi biodisponible que l’insuline humaine ordinaire. Il a une absorption et un début plus rapides et une durée d’action plus courte par rapport à l’insuline humaine régulière.
Distribution: Faible liaison aux protéines plasmatiques (0% à 9%), similaire à l’insuline ordinaire.
Métabolisme: Aucune information disponible.
Excrétion: La demi-vie est plus courte que celle de l’insuline humaine ordinaire (81 minutes contre 141 minutes respectivement).

Route Onset Peak Duration
S.C. Rapid 1-3 hr 3-5 hr

Contraindications and precautions
Contraindicated during hypoglycemia and in patients hypersensitive to NovoLog or one of its excipients.
Use cautiously in patients prone to hypoglycemia and hypokalemia, such as those who are fasting, have autonomic neuropathy, or who are using potassium-lowering drugs or drugs sensitive to serum potassium levels.

Interactions
Drug-drug. ACE inhibitors, disopyramide, fibrates, fluoxetine, MAO inhibitors, oral antidiabetics, propoxyphene, salicylates, somatostatin analogue (octreotide), sulfonamide antibiotics: May enhance serum glucose-lowering effects of insulin and may potentiate hypoglycemia. Monitor blood glucose level and signs of hypoglycemia. May require insulin dose adjustment.
Beta blockers, clonidine: May potentiate or weaken blood glucose-lowering effect of insulin, causing hypoglycemia or hyperglycemia. Peut masquer les signes et symptômes d’hypoglycémie (peut être réduit ou absent). Surveiller le niveau de glucose dans le sang.
Corticostéroïdes; danazol; diurétiques; œstrogènes et progestatifs tels que les contraceptifs hormonaux; isoniazide; niacine; dérivés de la phénothiazine; somatropine; sympathomimétiques tels que l’épinéphrine, le salbutamol et la terbutaline; hormones thyroïdiennes: Peut réduire l’effet hypoglycémiant de l’insuline et peut provoquer une hyperglycémie. Surveiller le niveau de glucose dans le sang. Peut nécessiter un ajustement de la dose d’insuline.
Guanéthidine, réserpine: Peut masquer les signes et symptômes d’hypoglycémie (peut être réduit ou absent). Surveiller le niveau de glucose dans le sang.
Sels de lithium, pentamidine: Peuvent potentialiser ou affaiblir l’effet hypoglycémiant de l’insuline, provoquant une hypoglycémie ou une hyperglycémie. La pentamidine peut provoquer une hypoglycémie, qui peut parfois être suivie d’une hyperglycémie. Surveiller le niveau de glucose dans le sang.
Mode de vie médicamenteux. Consommation d’alcool: Peut potentialiser ou affaiblir l’effet hypoglycémiant de l’insuline, entraînant une hypoglycémie ou une hyperglycémie. Surveiller le niveau de glucose dans le sang.

Effets indésirables
Métaboliques: hypoglycémie, hypokaliémie.
Peau: réactions au site d’injection, lipodystrophie, prurit, éruption cutanée.
Autres: réactions allergiques.

Effets sur les résultats des tests de laboratoire
• Peut diminuer les taux de glucose et de potassium.

Surdosage et traitement
Une hypoglycémie peut survenir à la suite d’un excès d’insuline par rapport à l’apport alimentaire, à la dépense énergétique ou aux deux. Les signes avant-coureurs et les symptômes de l’hypoglycémie comprennent des tremblements, des sueurs, des étourdissements, de la fatigue, de la faim, de l’irritabilité, de la confusion, une vision floue, des maux de tête ou des nausées et des vomissements.
Une hypoglycémie légère peut être traitée avec du glucose par voie orale. Des ajustements de la posologie du médicament, des habitudes de repas ou de l’exercice peuvent être nécessaires. Des épisodes plus graves de coma, de convulsions ou de troubles neurologiques peuvent être traités avec du glucagon I.M. ou S.C. ou du glucose I.V. concentré. Un apport et une observation soutenus en glucides peuvent être nécessaires car une hypoglycémie peut réapparaître après une récupération apparente.

Considérations particulières
• NovoLog doit être administré 5 à 10 minutes avant le début d’un repas. En raison de l’apparition rapide et de la courte durée d’action, les patients peuvent avoir besoin d’ajouter des insulines à action plus longue pour prévenir l’hyperglycémie avant la farine. Le médicament doit être administré par injection de S.C. dans la paroi abdominale, la cuisse ou le haut du bras. Il est important de faire pivoter les sites pour minimiser les lipodystrophies.
• Les flacons d’insuline doivent être inspectés visuellement avant utilisation. NovoLog doit être clair et incolore. Il ne doit jamais contenir de particules, paraître trouble ou visqueux ou être décoloré. La préparation ne doit pas être utilisée après sa date de péremption.
• Conservez le médicament entre 2 et 8 °C (36 à 46 ° F). Ne gèle pas. N’exposez pas les flacons à une chaleur excessive ou à la lumière du soleil. Les flacons ouverts de NovoLog sont stables à température ambiante pendant 28 jours.
Patientes allaitantes
• On ne sait pas si l’insuline asparte apparaît dans le lait maternel. Utiliser avec prudence chez les femmes qui allaitent.
Patients pédiatriques
• L’innocuité et l’efficacité n’ont pas été étudiées.
Patients gériatriques
• L’effet de l’âge sur la pharmacocinétique et la pharmacodynamique de NovoLog n’a pas été étudié.

Éducation du patient
• Informer le patient des risques et avantages possibles de NovoLog.
• Apprenez au patient à reconnaître l’hypoglycémie et l’hyperglycémie et à les traiter.
• Instruire le patient sur les techniques d’injection, le moment de la dose aux repas, le respect de la planification des repas, l’importance d’une surveillance régulière de la glycémie et des tests périodiques d’hémoglobine glycosylée, et le stockage approprié de l’insuline.
• Dites à la femme de signaler une grossesse planifiée, suspectée ou connue, car les informations sur la consommation de drogues pendant la grossesse et l’allaitement ne sont pas disponibles.

Les réactions peuvent être fréquentes, peu fréquentes, potentiellement mortelles ou FRÉQUENTES ET POTENTIELLEMENT MORTELLES.
◆ Canada seulement
◇ Utilisation clinique non étiquetée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.